TOTO la bricole

La chape flottante


La chape flottante
(Chape fluide anhydrite)


Principe:
Désolidariser la chape qui va recevoir le carrelage de tout autre élément en dur de la maison afin d'éviter au maximum les ponts thermiques.
Soit: pose d'un isolant de sol type polystyrène ou polyuréthane extrudé + coulage d'une chape de béton, de ciment ou de mortier + revêtement de sol.

Choix des matériaux:
Pour l'isolant: (ceux que je connais)
  1. polystyrène extrudé: c'est un polystyrène très dense, qui supporte la pression. Son pouvoir isolant est correct (lambda). En moyenne il est de 0.036. Résistance à la pression d'environ 250 KPa
  2. Polyuréthane extrudé: une mousse de haute qualité, plus isolante. Lambda de 0.023 mais résistance à la pression plus faible. (environ 105KPa).
  3. Polyuréthane extrudé MF SI de chez EFISOL: une mousse d'une autre qualité, encore plus isolante. Lambda de 0.022 résistance à la pression = environ 105KPa.
En bref: Pour une épaisseur équivalente (60mm env.)
  1. Le polystyrène (60mm) est à R= 1.8
  2. Le polyuréthane (47mm) est à  R= 2.05
  3. Le polyuréthane MF SI (48mm) est à R= 2.2
On a choisi le TMS MF SI 56mm (R=2.6) de chez efisol. (14€/m² efirive compris)

Pour la chape:
(pas plus dinfo, on a fait en fonction du prix des professionnels. Oui, on peut pas tout savoir.)
On a donc choisi une société spécialisée dans le coulage des chapes fluides de type anhydrite. (à base de sulfates de calcium)
Pour faire court, j'imagine que les avantages d'enrobage sont très utile pour les planchers chauffants, que la fluidité s'adapte bien aux rénovations, que la rapidité de mise en oeuvre est intérressante pour tous. Incovénients: le temps de séchage est proportionnel à la fluidité et à l'épaisseur. soit 7 semaines de séchage pour nous... Bon, durant ce temps là, je vais faire autre chose. Ce qu'il faut bien retenir c'et que le choix de la colle est très important à partir du moment où on choisi ce type de chape. Le joint aussi d'ailleurs. (surtout si c'est un plancher chauffant, à cause des dilatations.)


Vendredi 24 septembre 2010:


Grande journée! Durant la semaine qui vient de s'écouler, je me suis chargé de finir les cloisons périmétriques et d'installer l'isolant de sol. Mais pas que ça... J'ai aussi réalisé la dalle qui va reprendre la charge du poêle à bois, (250kg), j'ai percé la dalle afin de placer un conduit qui amènera l'air frais directement du vide-sanitaire au poêle sans prendre l'air de la maison afin de garantir un bon fonctionnement de la VMC. (Au passage, je n'ai toujours pas de nouvelle de la société PAUL C'est pas très sérieux tout ça...)  J'ai passé les canalisations d'eau, d'aspiration centralisée et également les bases de notre escalier qui sera assez atypique. Tout ça pour enfin pouvoir couler la chape flottante qui va nous permettre de passer une étape supplémentaire.



Maintenant il me reste 7 semaines de séchage durant lesquelles je vais pouvoir finir les cloisons de distribution, les imprimurs et tous ce que je peux faire comme ça.

Jeudi 7 octobre 2010:

La chape sèche lentement mais sûrement, les cloisons se montent gentilment, la robinetterie arrive et la bonne nouvelle c'est que la société PAUL a accepté de reprendre la VMC endommagée et de me la remplacer par une neuve. Il va sans dire que je prêterais une attention toute  particulière à la  prochaine livraison.
 
Travaux en cours !!!


24/09/2010 4 Poster un commentaire

Liens

Imprimer cet article


Recommander ce blog | Contacter l'auteur | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion