TOTO la bricole

Le C-E thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique

 

Préambule:
Je ne vous expliquerais pas les différentes méthodes qu'il existe pour produire de l'eau chaude. Je me contenterais de vous expliquer brièvement mon choix.
Nous sommes parti sur une capacité de 300L environ.
   
Types: Coût avantages inconvénients
Ballon standard 450€ - facilité de mise en service
- prix
- principe le plus répandu
- encombrement
- consommation électrique
Ballon solaire 2500€ - consommation électrique
- rendement selon les régions
- encombrement
- mise en oeuvre
- prix
Ballon thermodynamique 2500€ - facilité de mise en oeuvre
- consommation électrique
- encombrement
- mise en oeuvre
- récupération de l'humidité
- prix

Résultat:
Le ballon standard est de loin le plus répandu mais il consomme  beaucoup d'énergie.
Le ballon solaire est efficace mais surtout dans les régions très ensoleillées.
Le ballon thermodynamique nécéssite une alimentation en air suffisamment chaude.

Nous nous sommes naturellement tournés  vers le ballon thermodynamique puisque nous avons un puits canadien qui nous garantira une température de l'air d'au moins 12 à 13°C. 

 

1 - Principe de fonctionnement:

 

Le fonctionnement est basé sur le même principe que celui d'un réfrigérateur. Sauf que c'est l'inverse.
(Les températures indiquées sont à titre d'exemple.)
  1. Un gaz circule dans un circuit fermé. (15°)
  2. Un compresseur comprime le gaz, la compression concentre l'énergie contenue dans le gaz. Le gaz se réchauffe grace à la pression, (procédé endothermique), (50-60°) 
  3. Il est acheminé dans un conduit qui parcourt une bonne partie de la surface de la citerne et  lui communique une partie de son énergie. En sortie de ballon il est donc plus froid. (35°)
  4. Puis le gaz passe par un détendeur qui le décomprime. Et il se refroidit donc. (procédé exothermique) Mais comme il a laissé une partie de sa chaleur au ballon, il devient plus froid que quand ils est entré dans le compresseur. (-5°)
  5.  En suite il passe dans un échangeur thermique. (Sorte de gros radiateur qui permet au gaz de circuler à travers plusieurs conduites bardées d'ailettes qui vont permettre un meilleur échange d'énergie.Un ventilateur va puiser de l'air à l'extérieur du ballon, le faire circuler au travers des ailettes et donc réchauffer le gaz contenu dans le circuit de l'échangeur jusqu'à la température de l'air aspiré. (15°)
  6. Pour finir le circuit, le gaz repart dans le compresseur et continue sont circuit.
Attention! Si le ballon produit de l'eau chaude grâce à la chaleur de l'air ambiant, en récupérant ses calories, ça implique forcément d'apauvrir l'air ambiant de ces calories, donc de le refroidir.
Si vous décidez d'opter pour ce principe, pensez donc qu'en le laissant puiser l'air d'une pièce chauffée, vous allez donc devoir chauffer l'air que le ballon va absorber. Ce procédé est efficace s'il puise son énergie d'un air qui n'est pas directement lié à l'habitat.
Personnellement, je vais l'alimenter avec l'air sortant de ma VMC double flux.
Mon raisonnement est le suivant: La VMC est certifiée à 90%, donc l'air qu'elle rejette est plus chaud de la différence de température entre l'air qu'elle insuffle dans la maison et celui qu'elle extrait de la maison. (vous suivez?...) Comme nous sommes sur un système de puits canadien, l'air entrant étant déjà à 12-14°, l'air de la maison étant généralement conservé à 20° (20°x10% = 2°C) On peut donc déduire que l'air sortant de la VMC doit être majoré d'environ 2°C par rapport à celui qu'elle aspire du puits canadien. (soit 14-16°)
La plus part des doc fournisseur présentent des rendements sur une base de 15° d'air d'approvisionnement. Nous devrions donc être bon.

 

2- Choix du ballon:
Je ne suis pas allé bien loin dans mes comparatifs de marques, je n'ai pour ainsi-dire rien regardé. La plus part des marques proposent les 2 ans de garantie sur la mécanique et 5 ans sur le ballon lui-même. Je me suis orienté sur une marque qui faisait un modèle à faible hauteur.
Effectivement, je veux poser mon ballon en hauteur afin de placer en-dessous un surpresseur de 100L.
(Hauteur sous plafond du local = 2,65m). Le ballon que j'ai choisi est un APPLIMO Cylia2 sa hauteur étant de 1570mm, ça me laisse de la place pour un surpresseur.
Info importante: Que vous preniez un pro ou que vous le fassiez vous-même, le prix est finalement toujours le même. Dans les 2500€ environ, une fois l'abattement fiscal déduit. Personnellement j'ai choisi une société de ma région (évidemment!) Pour le même prix j'ai donc une garantie sur les raccords, du travail en moins et la satisfaction d'avoir contribué à la prospérité d'une société.

 

3- Réalisation:
Je vous avoue que je n'ai pas ressentie le besoin de sous-traiter cette tâche. Je comptais m'énorgueillir en le faisant moi-même mais je me suis dit que si je trouvais un interlocuteur sympa et ouvert, je me laisserais tenter. Ce fu le cas.

Mercredi 13 octobre 2010:
J'ai rencontré un commercial de la société qui est venu me proposer les différents modèles. On a eu un bon contact. Il était intéressé par mes travaux et pas seulement à ses produits. Il n'a pas essayé de faire le forcing pour me vendre autre chose que ce que je voulais. On en a juste discuté un peu.

Si tout continue comme ça et que le devis est correct, je signe.

Février 2011:
je ne reprends l'article que bien plus tard mais c'est parce qu'avec le déménagement et les fêtes, je n'ai pas eu beaucoup le temps.
Pour résumer, on a fait poser le ballon, il est comme je le voulais. Pas trop haut.
Dans les premières semaines d'utilisations, on a eu une première panne. Le ballon se mettait en sécurité thermique et ne nous faisait plus d'eau chaude. J'ai appellé l'installateur qui est passé dès le lendemain, (bonne réactivité!) Et après un rapide diagnostique il en a déduit que la carte mère était morte.
On a attendu 3 semaines avant d'avoir la pièce mais ils m'avaient mi le ballon en direct. il me suffisait de le brancher 1 heure le soir. J'ai simplement mis un programmateur que j'avais là depuis un moment et le tour était joué.

Août 2011:
Ca fait maintenant 9 mois qu'on l'utilise et c'est sans aucun autre soucis. (Bon, encore heureux!!) J'ai juste eu la durit d'évacuation des condensats qui s'est obstruée et le trop plein a coulé le long du ballon. J'ai simplement souflé dans le tuyau, le bouchon c'est déplacé et, miracle, l'eau c'est mise à couler! 

 

Je n'ai pas fini le système de conduites d'air mais c'est pas urgent. Dès que j'aurais avancé de ce côté là, je rallongerais un peu l'article sinon, sans ça, il est fini. 

 

Finde l'article.





24/10/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion