TOTO la bricole

La cuve d'eau de pluie

La cuve d'eau de pluie

 

Index:
  1. Principe de fonctionnement
  2. Calcul du volume de la cuve
  3. Matière de la cuve
  4. Remplissage semi-auto en cas de manque d'eau
  5. Coût
  6. Réalisation de la citerne:
    1. terrassement
    2. ferraillage de la dalle
    3. coulage de la dalle
    4. montage des murs
    5. poutrelles-hourdis
    6. coulage global
  7. Réalisation et pose du bac de filtration:
  8. (article à suivre...)

 

1 - Principe de fonctionnement:

 

 

Récupérer les eaux de pluie, les filtrer puis s'en servir pour éviter d'utiliser de l'eau traitée et reconditionnée par une quelconque société de distribution de l'eau.
L'usage légal en france est réservé strictement au lave-linge et à l'eau des wc. Sur des sites plus poussés qui parlent des cuves d'eau de pluie, il est démontré que si elles sont faites correctement, avec les bacs de décantation et de filtration qui vont bien, eles sont parfaite pour tous les usages domestiques. Certain la consomment, même.
Sans en arriver là, (la consommation d'eau à boire n'étant que de 1% de la consommation totale) je vais vous proposer ici une solution pas-à-pas pour construire votre propre cuve de récupération des eaux de pluie.

 

2 - Calcul du volume de la cuve:

 

J'ai fait comme la pluspart des gens, j'ai farfouillé sur internet longtemps et j'ai trouvé un article très intéressant sur les cuves d'eau. Consultez ce document ICI. En gros, il faut prévoir 10m3 par tranche de 100m² de toiture. Donc j'ai décidé de partir sur une cuve de 3x6x1.4 (cotes extérieures) soit un volume intérieur de 16m3 environ. Si vous avez calculé le cubage de votre cuve un peu juste, pas d'inquiétude, on est pas en 1850, l'eau potable arrive au compteur. C'est juste qu'on veut essayer d'en éviter l'usage.

 

3 - Matière de la cuve:

 

1 - les cuves en PE (polyéthylène) (exemple ici) Le premier prix "casto" est à 2300€ avec divers petits accessoires qui ne permettrons que l'arosage des salades. Pas d'autre choix que de re-traiter l'eau pour lui ôter son acidité "pluviale". La mise en place d'une telle cuve requiert souvent le coulage d'une dalle affin de s'assurer qu'elle ne remonte pas lors de fortes précipitation par la poussée d'archimède.
2 - les cuves préfabriquées béton. (exemple ici)
Très chères car lourdes et nécessitant une manip à la mini-grue. De plus, elles ne sont pas équipées des pompes et des accessoires de la précédente.
3 - les cuves gonflables (pour vide-sanitaire) (exemple ici)
Limitées à l'usage du jardin. Les plus grosses que j'ai trouvé font 6000 litres. Très honnètement, je n'ai pas trouvé d'info intéressante dessus. On reste quand-même avec du plastique et le fait que ce soit une poche, on ne peut pas la nettoyer comme il faut.
4 - les cuves extérieures en PE (exemple ici)
Ce sont les cuves bardées de fer qui servent souvent dans les usines, les coopératives etc. L'avantage, c'est qu'on peut voir l'état d'encrassement de la cuve assez facilement. Elles sont posées à l'extérieur (si on se contente d'arroser) ou posées en sou-sol.
4 - Le remplissage semi-automatique en cas de manque d'eau:

 

Un petit système de ma composition permettra de vérifier le niveau de la cuve ainsi que lancer un éventuel remplissage minimum en cas de manque d'eau. Je détaille cette réalisation ici: "Détecteur de niveau de cuve" Une simple électrovanne couplée à ce système et le tour est joué. Le tout alimenté en 24V, (TBT) afin de ne pas risquer d'électrisation.

 

5 - Coût:

 

Je mettrai ce tableau à jour au fur et à mesure de l'avancement des travaux. Je me suis basé sur un coût maximum de 3000€ tout compris. (cuve+canalisations+pompe+raccordement)

 

article qté prix total
location minipelle sur 8h   325.54€
bidim 50 m² 56€
tout-venant 3.5m3 50€
location plaque vibrante   31€
ferraillage (1ere partie)   450€
pointes 70mm x 5kg + 5kg de fil recuit (pour le ferraillage)   24.40€
béton (dosé à 350Kg) 4 m3 644€
location aiguille vibrante (1/2 journée)   32.03€
parpaing bancheurs 20x25x50 (5 rangs) 200  
poutrelles 270cm 9  
hourdis béton 12x20x52  + 1 hourdi polystyrène    
complément de ferraillage  (tors de 10)    
plannelles de rive 36  
béton (dosé à 350Kg) 5 m3 792.11€
drain vertical 20 ml  
carrelage + colle à carrelage + joint 14.5m²  
sable + ciment pour enduit intérieur    
total actuel:   2405.08€

 

6 - Réalisation du gros-oeuvre:

 

N'ayant pas de sous-sol et souhaitant m'en servir pour à peu près tout, je me suis orienté vers une cuve en béton que je compte réaliser moi-même histoire de pouvoir l'adapter comme je la veux. Elle sera donc installée dos à mon mur de bassin, posée légèrement plus haut que le niveau de l'eau. Un des murs de la cuve me servira même de base pour maçonner le mur en pierre du bassin. Celui que j'ai fait démolir pour pouvoir le reconstruire proprement. (voir article "bassin" ici)

 

(17 janvier 2010)

-


Vendredi 26 mars 2010:

J'ai loué une pelle mécanique pour faire le trou où je vais construire ma cuve d'eau de pluie. Vu la consistance du sol, je vais faire une dalle à double ferraillage (partie haute et basse). Grace à ce principe, même si le sol bouge un peu, la cuve ne se fissurera pas. Pour ce qui est du terrassement proprement dit, je n'ai eu aucun problème. Le sol est bien tendre, sec et c'est de la bonne terre que je pourrai réutiliser ailleurs.

 

(27 mars 2010)

-
(27 mars 2010)

-
(27 mars 2010)

-

Mon beauf est venu le lendemain pour me filer un coup de main. Au passage, je lui ai fait tester la pelle. (c'est pas une réussite...)


(27 mars 2010)


-


Commentaire inséré

E.T.
le 30/03/2010 à 12:04:53
Oh le chantier !!! (c'est le cas de le dire)... Mais effectivement, la terre est bien sèche et a l'air belle.


Mardi 6 avril 2010:

Après avoir bien nettoyé le fond de fouille, j'ai pré-implanté la dalle puis posé le bidim dans le fond.

 


(6 avril 2010)


-
(6 avril 2010)

-

Vendredi 9 avril 2010:

J'ai regardé chez Point P le prix du tout-venant, 35€ le godet de 500l soit 70€ le m3!!! ils sont fous!!! Je suis pas américain!  Je suis allé sur un chantier de TP du coin, et j'ai demandé au chef de m'en vendre un peu. Après quelques aller-retours avec ma remorque, ça m'a fait 4m3 pour 50€!
On a également loué une plaque vibrante pour damer le tout. Donc, on en est là: 15cm de tout-venant vibré, posé sur une feuille de bidim afin de limiter les affaissements de terrain et donc les fissures dans la cuve. (milie c'est investie dans le compactage)

(9 avril 2010)


-


Commentaire inséré

jo
le 09/04/2010 à 20:37:22
Yo! pose un peu ta truelle et donne-nous des nouvelles. Bisous à tous


(12 avril 2010)

-
(12 avril 2010)

-


Puis on est passé au coffrage de la dalle 


(12 avril 2010)

-
(12 avril 2010)

-

Lundi 19 avril 2010:

J'ai reçu mes ferrailles aujourd'hui, je n'ai pas commencé tout de suite car je n'avais pas la cisaille mais dès le lendemain soir, en rentrant du boulot, je me suis aménagé une zone de ferraillage et j'ai commencé à couder les barres de 10.


(19 avril 2010)

-
(19 avril 2010)

-

Vendredi 23 avril 2010:

Je passe à l'offensive! j'ai commencé le ferraillage intensif de la dalle. Voici ce que ça donne.


(23 avril 2010)

-
(23 avril 2010)
Le croisement des chaînages se fait comme dessinné ci-dessous.
Ferraillage en épingle

-
(23 avril 2010)
La reprise plancher-mur se fait comme indiqué ci-après.


-

Important !
Une reprise de ferraillage se fait par un recouvrement de 60 x le diamètre de la barre utilisée.
Exemple: vous utilisez du rond de 10mm, chaque ferraille doit se superposer à la précédente de 60cm.

(23 avril 2010)
Fin du ferraillage de la dalle

-

Vendredi 30 avril 2010:

Le ferraillage est prêt, j'ai commandé 4m3 de béton, loué une aiguille vibrante chez Interlocation. (ils sont vraiment bien! 32€ l'aiguille thermique, c'est moitié moins que kiloutou et c'était un moteur subaru!!! oui! oui!). Bon, bref!  Le béton est arrivé à 16h30, comme prévu, (au passage, merci au gars de Dias-béton qui m'a bien aidé et conseillé!).  Et je me suis lancé dans un marathon de forçat. 4m3 à tirer dans la cuve et 1 à placer à la brouette. (J'avais la fondation d'un mur de clôture à faire.)


(30 avril 2010)

-
(30 avril 2010)

-
(30 avril 2010)

-
Et voilà le travail !!!
(30 avril 2010)

-
Bon, dans la foulée, après avoir coulé le m3 à la brouette dans la fondation, j'ai montré à Milie comment faire pour lisser le béton avec la "mobylette"
(30 avril 2010)

-


Commentaire inséré

E.T.
le 10/05/2010 à 11:29:02
Manque plus à Émilie qu'une bonne salopette de chantier et on en fera une apprentie maçonne au top !
Quant à la photo de la petite Manon (Zébulon, de son surnom) : ça m'a fait penser immédiatement à la chanson de Claude Nougaro (Cécile, ma fille) : "on est nez à nez, les yeux dans les yeux, quel est le plus étonné des deux ?"...
Y'a pas à dire, vous mettrez pas des années avant d'avoir des cocottes.


Mercredi 19 mai 2010:


J'attends la livraison des agglos piscine (ou parpaings bancheurs) dans la journée. En attendant, j'ai nettoyé toute la dalle, pré-coffré les bords, relevé un second rang de polyane et calé le bas des panneaux. (Ce sont les plateaux qui serviront à faire notre terrasse Mais pour l'instant, vu que c'est des panneaux de coffrage recyclés, je les utilise une dernière fois à cet effet.) Du coup, tout est prêt pour accueillir les pallettes. 
(19 mai 2010)

-

La livraison est arrivée vers les 13h00, j'ai profité d'être là pour demander au livreur de me poser les palettes dans la cuve. (j'ai gagné en efforts car je n'aurai pas à les dessendre moi-même.)


(19 mai 2010)

-
Après 2 jours de travail, j'en suis à la fin de la pose des parpaings. (j'avais l'impression d'enfiler des perles de 25 kg). Coup de soleil et mal aux bras garantis.

(21 mai 2010)


-


Voici le détail du bassin de décantation, chaque angle étant ferraillé en épingle. (comme indiqué plus haut)


(21 mai 2010)

-


Chaque rang est ceinturé de 2 barres de 10mm (la section nécessaire peut varier selon la hauteur de vos murs).


(21 mai 2010)

-

Commentaire inséré

jo
le 28/05/2010 à 19:33:55
Voir tous ces parpaings me donne un urticaire géant! Mais bon, il faut ce qu'il faut et on est bien servi que par soi même. Gaffe aux coups de soleil même si t'es pas à Palavas. Mets de l'huile! Bisous à tous


Lundi 31 mai 2010:


Un réveil tardif après une nuit tumultueuse de Manon et j'ai pris la décision de ne pas aller au boulot. (j'ai quand même demandé la permission à mon chef...) Du coup, j'ai mis cette journée à profit pour travailler sur ma cuve. (Ca tombait bien parce-que les couvreurs commençaient aujourd'hui et ça m'a permis de faire l'accueil au poste des nouveaux arrivants.)

Donc au programme de la journée: coffrage et calage.

(31 mai 2010)

-

Puis j'ai enchainé avec la pose des premières poutrelles et de quelques hourdis. 


(31 mai 2010)

-

Important !
Pour le choix des poutrelles d'un plancher, il faut prendre la cote intérieure des murs + 10 cm.
(les poutrelles porteront de 5 cm de chaque côté)

Fin de la préparation de la dalle. Coffré, ferraillé, étayé. Tout est prêt pour recevoir le béton. Coulage le samedi 5 juin. 


(4 juin 2010)

-
Samedi 5 juin 2010:
On touche au but! Le coulage de la dalle et des murs fini, il ne me restera plus qu'à carreler le fond et enduire les murs. Grosse journée en prévision! Comme mon beauf a prévu une grillade, il y aura du monde pour m'aider. 


(5 juin 2010)

-
(5 juin 2010)

-

Je me suis trompé sur le cubage du béton. Rien de bien méchant, j'ai grossi un peu l'épaisseur de la dalle et il n'est resté qu'un demi m3. (j'avais calculé avec des hourdis de 8 et pas de 12...) Mais une fois coulé et décoffré, ça donne bien quand même.

Problème rencontré: je n'ai pas précisé à mes co-équipiers qu'il fallait faire attention de ne pas tirer les polystyrène que j'avais mis en rive. Du coup, le béton n'est pas passé partout. Afin de résoudre ça, je vais devoir faire des sondages dans la cloison intérieure de la cuve. Ca va me retarder un peu mais au moins, je serai sûr du résultat. De plus, comme je dois enduire les murs, ça ne se verra plus.

(5 juin 2010)

-
Vendredi 13 avril 2012:
Un nouveau chapitre de la cuve s'ouvre ici. On va s'occuper de la fabrication et de la mise en place du bac de filtration.
Je l'ai fabriqué il y a plus d'un an mais je ne l'avais pas encore mis en place. Dans l'urgence de l'emmménagement je n'en avais pas eu le temps. J'avais donc raccordé mon évacuation d'eau de pluie de façon provisoire. Des tuyaux PVC même pas collés.

Et voilà le moment de se remettre au travail. Le bac est là. La cuve est stabilisée. La terrasse est placée (donc l'emplacement de mon bac peut être calibré par rapport aux panneaux de la terrasse.) Alors je sort mes gants, ma pelle et ma brouette et je creuse. C'est parti !

Le bac est coffré à l'envers, ferraillé et coulé dans la journée.

(30 juin 2010)

-

Le bac coulé, retourné et apporté derrière

(13 avril 2012)

-

J'ai creusé une première moitié, fait basculer le bac à l'intérieur, l'ai redressé à l'aide de bastaings. Puis j'ai creusé l'autre moitié.

(13 avril 2012)

-

En suite je l'ai incliné pour le positionner dans le fond de la tranchée. (à l'aide du treuil c'était plus facile.)

(13 avril 2012)

-
(13 avril 2012)




Travaux en cours !!!


19/01/2010
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion